20.3 C
New York
Sunday, September 27, 2020
Home NEWS l’euphorie de l’après-indépendance 1962-1970

l’euphorie de l’après-indépendance 1962-1970

Moins de quatre mois après l’indépendance, l’Algérie réalisera les premiers timbres poste de son histoire, après une phase transitoire où furent utilisés les timbres de l’époque coloniale, frappés de la surcharge EA (Etat algérien), avant la mention «République algérienne». Le timbre 100% algérien, entré dans l’histoire, a été le fameux 1+9, paru le 1/11/1962.

Il sera suivi en 1963 par la série «Gloire à la Révolution» illustrant le drapeau national et le rameau d’olivier, puis celle «Retour à paix» marquée par l’image du drapeau et la colombe. Le premier véritable événement de l’après-indépendance, porté sur timbre-poste, a été la création par Ahmed Ben Bella, premier président de la République algérienne, du Fonds national de solidarité.

La figurine a été émise le 26/5/1963, sur dessin de Bouzid et Ferrer. Il précédera le premier timbre commémoratif du 1er anniversaire de l’indépendance paru le 5/7/1963 et signé par Ali Ali-Khodja. Le peuple algérien sera au rendez-vous avec la naissance de sa première Constitution en 1963. Un événement immortalisé dans un timbre dessiné par Ali Ali- Khodja émis le 13/10/1963.

Une Constitution qui ne
survivra pas au coup d’Etat du 19 juin 1965 où Ben Bella sera destitué par le colonel Houari Boumediène. Toutefois, les années de l’après- indépendance seront marquées par une euphorie en événements économiques et culturels. Il y aura surtout la première Foire internationale d’Alger immortalisée grâce à un timbre dessiné par Ahmed Benyahia émis le 26/9/1964. S’ensuivra la réalisation du complexe d’Arzew, sujet d’un timbre dessiné par Choukri Mesli paru le 26/9/1964. On se souviendra longtemps de ces fameuses campagnes de reboisement qui ont mobilisé les masses des ouvriers et des étudiants durant les années fastes du socialisme.

Un thème qui sera repris dans un timbre paru le 29/11/1964. La jeunesse sera présente également à l’occasion de sa première fête, célébrée le 4/7/1967, dans un timbre de Ali Ali-Khodja. L’émigration des Algériens en Europe sera aussi l’un des faits marquants de cette époque, et que le dessinateur Bachir Yelles a illustrée sur un timbre paru le 4/6/1968.

Mais le sujet phare des émissions de cette époque demeure celui des réalisations dans les secteurs des Mines, de l’Industrie et de l’Energie, pour lesquels la Poste a consacré une série conçue pour la première fois en 1968 par le bureau d’études de Sonatrach. Même traitement pour les infrastructures du Sud (barrage Djorf Ettourba et la RN51), ayant fait l’objet d’une émission parue le 22/2/1969. Mais l’événement majeur de cette époque est culturel. Il s’agit du 1er Festival panafricain organisé à Alger. Un timbre émis le 19/7/1969 marquera cet événement grâce à une œuvre majestueuse signée par le grand M’hamed Issiakhem.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

ALGERIA 1924-1958 A

HistoriqueL'histoire du timbre à connu des périodes bien distincte. C'est ainsi que de 1849 à 1924 ,ce sont les timbres de France qui sont...

Algérie : « Philnews », le retour

Après dix ans d’absence, la revue philatélique de référence en Algérie reparaît sous la houlette de Med Achour Ali Ahmed.« L’histoire avait commencé le...

Un sanctuaire pour l’Hyène rayée Le zoo de Hocine Keffous à Tifrit (Akbou)

Un sanctuaire pour l’Hyène rayéeLe zoo de Hocine Keffous à Tifrit (Akbou)Le petit zoo de ammi L’Hocine Keffous, à Tifrit, un petit village sur...

«C’est unique au monde» Denis Martinez : À propos de la fresque de Maamora

«C’est unique au monde»Denis Martinez : À propos de la fresque de MaamoraEl Watan du samedi 14 avril 2018- Quel était le contexte de...

Recent Comments